Glenn Hoël à la rencontre des sixièmes

Successivement, les deux classes de sixièmes du collège ont rencontré Glenn Hoël, qui lutte contre les maltraitances faites aux enfants et adolescents. Il le fait avec d’autant plus de conviction qu’il a été lui-même un enfant battu.
L’un de ses combats actuels concerne un fait malheureusement d’actualité à savoir le harcèlement que ce soit à l’école ou à l’extérieur par le biais des réseaux sociaux.
Mais écoutons plutôt les élèves de sixième B dire comment ils ont vécu cette intervention.
Pour Daywen “la venue de Glenn Hoël nous a permis de comprendre de qu’est le harcèlement et sous quelles formes il pouvait se dérouler.”
jane a retenu l’élément suivant : “J’ai compris que si quelqu’un était harcelé ou maltraité, il devait en parler à des adultes pour que ceux-ci réagissent.”
Mathéo
Daywen a ajouté : “Il nous a aussi indiqué quelles sanctions étaient prévues pour le harceleur et à repérer les personnes harcelées.”
De son côté, Anaëlle a été marquée par le fait “qu’étant petit, Glenn Hoël s’est fait battre et maltraiter par son père et que sa maman était frappée aussi.”
Enfin, Alicia a mentionné les gestes du quotidien qu’il était important de faire : “Ne pas dormir près de sa tablette et de son portable allumés car ceux-ci émettent des ondes électromagnétiques qui peuvent avoir des répercussions sur la santé.”

Les 6B en direct avec Thomas Pesquet le 20 mars

A l’occasion de la journée de l’eau, à 14h, les 6èmes assistaient à la conférence interactive de Thomas Pesquet (astronaute français présent dans la Station Spatiale Internationale). Ils ont envoyé des questions pendant les 20 min d’échanges entre l’astronaute et des représentants de l’ESA (agence spatiale européenne) et des élèves (10  000 écoles  ont assisté à l’évènement !). Une des questions était “Comment dormez-vous ?” Question envoyée par plusieurs collèges. Les élèves ont écouté et vu l’astronaute s’amuser avec son micro et flotter dans l’ISS.

Ils étaient intéressés et curieux.

Du gallo au Collège St Joseph

DSC02797 retouchée

   A l’initiative du professeur de français, les 41 élèves de 6e ont assisté à une présentation du gallo. En effet, ils avaient auparavant découvert des contes locaux dont certains étaient en partie dans cette langue.

L’intervention était assurée par André Le Coq, éminent spécialiste du gallo.  Celui-ci a su établir un bon contact avec les élèves qui se sont montrés attentifs et impliqués. Il les a invités à participer en donnant leur prénom introduit par une formule en gallo. Il leur a raconté des histoires qui leur ont plu, puis leur a proposé des devinailles.

Maylinn “a adoré surtout les devinettes qui étaient amusantes”. Pour Sarah, “c’était instructif, monsieur Le Coq nous a raconté des histoires, parfois, je ne comprenais pas mais c’était quand même très similaire au français”. Thibault “a trouvé que les histoires étaient drôles et bien racontées” et il a ajouté “j’ai appris de nouveaux mots”.

Cette intervention a permis aux élèves de comprendre que le gallo était toujours vivant et par la suite, ils pourront même le choisir, en option, au baccalauréat.

 

Translate »